Les 10 erreurs commises par les organisateurs de formation

4 avril 2016

|

Performance humaine

Partager

Et dix conseils pour les éviter…


ERREUR #1 : NE PAS SONDER LES PARTICIPANTS
SOLUTION #1 PRENDRE CONSCIENCE DE LEURS BESOINS

Trop souvent, les besoins des participants sont évalués dans une démarche purement instinctive plutôt que scientifique.
Avec des outils en ligne et gratuits, tel que Survey Monkey, qui collecte les résultats, il est facile aujourd’hui de sonder vos membres afin de leur proposer une solution adaptée. Cette démarche permet d’identifier les défis auxquels font face les membres de votre organisation, de valider les compétences à développer et de cerner leurs problématiques quotidiennes. Cet exercice permet d’affiner les besoins des participants, selon une démarche scientifique plutôt que purement instinctive.
Ce n’est pas à propos de votre instinct, mais bien à propos de leurs besoins !

ERREUR #2 : VOULOIR ÊTRE ORIGINAL À TOUT PRIX
Solution #2 : OFFRIR UNE FORMATION CIBLÉE

Vous êtes perdu(e) par l’offre de formations infinies qui s’offrent à vous ?
Ne perdez pas de vue que votre critère de sélection n’est pas celui de l’originalité. À trop vouloir réinventer la roue, vous risquez de choisir un sujet inadapté.
Une formation se déroule dans un temps limité, il est donc judicieux de la choisir bien documentée.
Évitez de tomber dans le mysticisme avec des concepts ésotériques trop lointains ou des théories originales ou farfelues qui, bien que séduisantes, peuvent vous faire perdre l’attention de vos auditeurs.

ERREUR #3 : MISER SUR UN EXPERT DE CARTON
Solution #3 : TRAVAILLER AVEC UN FORMATEUR EXPÉRIMENTÉ

Dans le monde de la formation et des conférences, plusieurs personnalités misent sur leur popularité pour offrir des cours. Bien que certaines d’entre elles proposent du contenu de qualité, d’autres surfent sur l’éducation corporative pour en faire leur gagne-pain.
Il est donc très important de bien choisir son formateur et de s’assurer qu’il soit expérimenté et crédible, et ce, même si on ne l’a jamais vu à la télévision !
Un enseignant se doit de bien maîtriser son cours et non de transformer son histoire personnelle en image de marque. Un mauvais formateur peut vite nuire à votre crédibilité et réputation.

ERREUR #4 : OUBLIER DE VÉRIFIER LE CURRICULUM DE LA FIRME CHOISIE
Solution #4 : DEMANDER (ET VÉRIFIER) DES RÉFÉRENCES

Est-ce que la firme choisie est primée par des clients crédibles? Est-ce que ses clients lui font confiance année après année? Est-ce que ses contenus sont solidement appréciés par les participants? À beau mentir qui vient de loin…omettre de valider la crédibilité de votre fournisseur peut vous coûter du temps et de l’argent.
Demandez les évaluations des cours précédents ou encore à lire ou, mieux, visionner des conférences ou des témoignages. Lorsqu’une firme existe depuis longtemps et qu’elle a peu de clients, il y a peut-être une raison.

ERREUR # 5 : MISER SUR DE VIEILLES ÉCOLES DE PENSÉE
Solution #5 : S’ASSURER QUE LES FORMATIONS SONT À JOUR

Certains sujets sont intemporels, reste que nous vivons dans un monde en constante évolution.
Assurez-vous de ne pas miser sur des contenus obsolètes. Sans tomber dans le piège de la mode, le savoir accumulé permet aux firmes de vous présenter des contenus pertinents et dans l’ère du temps, avec un esprit de synthèse qui peut faire toute la différence. Faites attention aux prescriptions managériales d’un temps révolu et misez sur des approches modernes, en adéquation avec la manière de penser de vos participants.

ERREUR #6 : BASER SON CHOIX SUR UNE STRATÉGIE MARKETING
Solution #6 : TESTER UNE FORMATION PILOTE ET RENCONTRER LES FORMATEURS

Avez-vous déjà été touché(e) par un professeur exceptionnel dans votre vie? Posez-vous la question: « Comment vous aurait-il été possible d’évaluer la prestance de cette personne avec une brochure? »
Une fois vos fournisseurs brièvement filtrés, prenez le temps de tester des formations pilotes et de rencontrer le formateur en personne. Le savoir-être joue un grand rôle en éducation.
Ne vous limitez surtout pas aux plans de cours et aux brochures car vous risquez d’évaluer une stratégie marketing et une image de marque au lieu d’évaluer une puissance pédagogique.
Investir du temps dans la rencontre ou dans la démonstration, c’est payant.

ERREUR #7 : TOURNER LES COINS RONDS EN LOGISTIQUE
Solution #7 : VEILLER À LA BONNE ORGANISATION

Plusieurs décideurs attendent la dernière minute pour organiser les détails logistiques. Avez-vous pensé à la nourriture? Aux ordinateurs? À la sonorisation? Aux logiciels? L’ordinateur du présentateur a seulement une sortie HDMI et votre écran ne prend que le VGA?
Le bon truc est de se poser la question: « Qu’est-ce que je risque d’oublier? ».
Prenez le temps de bien préparer votre logistique comme un hôte attentionné. Une salle surchauffée risque d’endormir vos participants comme l’immense portion de lasagnes au dîner avec du pain. Roulez la simulation dans votre tête pour éviter que vos membres luttent contre le sommeil alors qu’ils sont payés à apprendre. Pensez également au stationnement, aux directions à donner aux employés, etc.
Visualisez l’événement étapes par étape et faites-vous une liste de points à vérifier.

ERREUR #8 : NÉGLIGER VOTRE ARGUMENTAIRE
Solution #8 : ASSURER LA COMMUNICATION À L’INTERNE

Vos membres manquent possiblement de temps, il est donc important de bien leur présenter l’importance de l’activité.
L’erreur la plus fréquente est de miser sur un courriel bourré de texte avec les plans de cours attachés ; les gens ne le lisent pas ou se promettent d’y revenir plus tard.
Votre date approche et vous devez courir après les inscriptions. Vous envoyez alors d’autres courriels qui font références aux précédents et les gens cherchent, bref…la galère! Demandez à votre firme choisie de vous fournir des outils de communication et de promotion, ils sont habitués à vendre leurs produits.
Les courtes vidéos en ligne sont souvent idéales; elles donnent un aperçu du contenu et permettent à vos membres d’évaluer la pertinence d’y consacrer un peu de temps.
Démontrez les gains de l’investissement de temps requis au lieu de focaliser sur la dépense de temps (une journée, demi-journée, etc.)
Vous pouvez rendre les formations obligatoires, mais rien ne vaut une formation attendue par des gens bien informés sur la valeur du cours. Le respect de base est de les informer adéquatement.
Un extrait vidéo reste un outil efficace.

ERREUR #9 : OMETTRE DE MESURER VOS GAINS
Solution #9 : VÉRIFIER L’IMPACT DE LA FORMATION

Trop de décideurs achètent, organisent et attendent le prochain budget pour reprendre leurs réflexions.
Les questions reviennent : « Est-ce que ça vaut la peine? Les gens ont-ils appliqué les enseignements? Que faire cette année? … »
Idéalement, vous devriez sonder vos participants le jour même des prestations de service. La mémoire est fraîche.
De plus, vous pourriez les sonder de nouveau trois et six mois plus tard. De cette façon, vous validerez les répercussions à long terme. Demandez à votre firme de service pédagogique de vous aider à mesurer l’impact des formations.
Vous découvrirez possiblement que des petites séances de coaching d’intégration ou des webinaires de suivi peuvent faire toute la différence entre un savoir qui dort dans le manuel et un savoir pleinement intégré qui donne des résultats. Il est prouvé que tout ce que l’on mesure tend à s’améliorer.

ERREUR #10 : MISER SUR UNE FIRME ÉGOCENTRIQUE
Solution #10 : MISER SUR UNE FIRME ET DES FORMATEURS HUMBLES

L’enseignement est une mission.
Trop de formateurs, conférenciers ou coachs choisissent ce métier pour se montrer et bien paraître.
Étudiez leur stratégie marketing ; est-ce à propos d’eux ou de vous?  Est-ce que le prestataire de service veut illustrer son parcours et son expérience ou bien VOUS aider à mieux performer? Le nombre de conférenciers et de formateurs abonde mais quel est leurs messages ? Les véritables maîtres d’un sujet ou d’une discipline, qui ont choisi d’enseigner, le font dans un esprit de partage et de contribution.
C’est une excellente question à poser dans vos évaluations: « Est-ce que le professeur avait à cœur votre compréhension? »